Home » Culture » Le ballet folklorique de Sidi-Bel-Abbés primé en Roumanie, ses jeunes méritent gratitude et considération.
Le ballet folklorique de Sidi-Bel-Abbés primé en Roumanie, ses jeunes méritent gratitude et considération.

Le ballet folklorique de Sidi-Bel-Abbés primé en Roumanie, ses jeunes méritent gratitude et considération.

kazouz 4 Ce n’est pas un fait nouveau ni une rareté d’apprendre que de jeunes artistes de la ville de Sidi-Bel-Abbés ont créé la surprise en Roumanie en kazouz 6 remportant le grand prix, qui n’est autre que le trophée du festival international du folklore de Tulcea, organisé du 06 au 12 Août 2013, ces jeunes natifs de la ville de la Mékkera qui forment le ballet folklorique sont issus de 5 associations culturelles qui activent réellement sur le terrain à savoir : Beni-Ameur, Wiam, Tell, Mékkera et Fan Bladi, les représentants de Sidi-Bel-Abbés et donc de l’Algérie ont été invités à participer à deux festivals consécutifs en Roumanie cet été, celui de Tulcea (du 6 au 12 Août 2013) et celui de Galati (du 15 au 19 Août 2013), une participation très honorable qui s’est soldée par deux gratifications, un trophée du grand prix et celui de la meilleure prestation folklorique, le ballet Folklorique Algérien du nom de Fan Bladi a réussi un challenge parmi 20 d’autres groupes de haut niveau, présents au festival international tel celui de la Géorgie, de la Slovaquie, des 5 groupes du pays organisateur (Roumanie) ou encore celui de la Pologne de la Serbie, de l’Ukraine, Monténégro et Macédoine, une compétition de haut niveau dans un pays rodé à la chose et où les nations participantes sont connues pour leurs rigueurs, leurs haute technicité et leurs grande considération pour leurs coutumes, us et folklore, le ballet de Fan Bladi et son président, l’infatigable Kazouz Mohamed, ont réussi une prouesse qui mérite éloges et meilleure attention, même si, nul n’est prophète dans son pays.

DSC06577 Le ballet folklorique de la ville de Sidi-Bel-Abbés est à sa quatrième participation aux festivals internationaux en l’espace de 4 mois, le festival DSC06605 de Jordanie en mai, celui des danses populaires à Sidi-Bel-Abbés en juin et deux en Bulgarie durant le mois d’Aout, une activité à l’internationale très dense mais aussi très appréciée c’est la raison pour laquelle ce même ballet est d’ores et déjà officiellement invité pour un tournoi d’un mois, un satisfecit outre-mer indéniable, ceci aurait pu être, sous d’autres cieux, pris pour un catalyseur qui impulserait notre monde culturel et artistique moribond sur le devant de la scène internationale, or ce n’est pas le cas, pis encore, ces glorieux chevaliers de la danse « El a3laoui », ambassadeurs de l’Algérie et de la ville de Sidi-Bel-Abbés, n’ont eu aucune considération à leur retour au pays de la part des premiers responsables de la ville et du secteur de la culture, un retour au bercail sans éclat, frappé du sceau de l’anonymat, même les billets d’avion ont été à la charge de nos ambassadeurs, une ânerie de taille et un signe de faille.

DSC06533 En bons ambassadeurs du peuple Algérien, la composante du ballet folklorique de la ville de Sidi-Bel-Abbés s’est comportée d’une manière DSC06644 chevaleresque en conviant en marge des joutes du festival international du folklore de Galati en Roumanie, une délégation composée des membres du comité d’organisation dudit festival, des journalistes et deux membres de chaque groupe participant à un couscous fait maison et « made in Algeria » à la fin duquel, les invités ont eu l’agréable surprise de recevoir en guise de cadeau, des gâteaux traditionnels Algériens tels « makroud, griweche et baklawa », une jolie manière et une façon diplomatique de montrer à leurs rivaux l’exactitude de l’hospitalité Algérienne.

Fouad. H             

 

About Fouad.H

Comments are closed.

Scroll To Top