Accueil » Actualité » Contrefaçon des lampes LED : l’ A.P.O.C.E tire la sonnette d’alarme

Contrefaçon des lampes LED : l’ A.P.O.C.E tire la sonnette d’alarme

 index APOCE BBUne étude, menée récemment par l’Organisation de protection et d’orientation du consommateur et de son environnement (Apoce), a démontré que 80% des lampes LED qui circulent sur le marché sont contrefaites et, donc, nocives pour les yeux.

Se basant sur une étude réalisée par l’association qu’il préside, Mustapha Zebdi, qui animait hier une conférence au forum d’El Moudjahid, a expliqué qu’il s’agit d’un résultat obtenu après collecte de «10 échantillons de 10 marques existant en Algérie pour les analyser dans plusieurs laboratoires». Il a indiqué que « les résultats étaient ahurissants. Plus de 80% des marques LED qui sont sur le marché sont contrefaites et surtout ont des conséquences graves sur la santé».
Il ajoute encore que «sur les dix marques testées, huit étaient non conformes aux normes internationales», et que «ces huit marques ont été importées de Chine». Il fera savoir également que «parfois, l’imitation est telle que le consommateur ne fait pas la distinction entre l’authentique et le faux comme c’est le cas par exemple pour les lampes».
Pour l’Association de protection des consommateurs, «cette situation est alarmante et impose, d’un côté, un contrôle draconien au niveau des frontières et l’encouragement de la production nationale, d’un autre côté».
«Il est important que le citoyen sache que toutes les marques sont contrefaites et imitées, sans exception», dira-t-il.
Ainsi, il a appelé les autorités concernées à faire «le grand nettoyage» en interdisant ces marques importées. Il faut dire que les diodes électroluminescentes, ou LED, ont littéralement envahi les domiciles car elles sont économiques en raison de leur faible consommation d’énergie et de leur très longue durée de vie.

  indexMais, selon M. Zebdi, «la lumière bleue émise par les LED est potentiellement dangereuse pour la santé, car beaucoup plus forte que les ultra-violets et davantage chargée en énergie que la lumière naturelle». La dangerosité des LED ne s’arrête pas là. Selon le président de l’Apoce, «le risque réside dans la forte proportion de lumière bleue, qui est photo toxique pour l’œil et provoque un stress toxique pour la rétine».
D’autre part, il signale un risque particulier pour les enfants du fait que «leur cristallin reste en développement et ne peut assurer son rôle de filtre de la lumière». Il a conclu sur la nécessité de concevoir «une génération d’ampoules domestiques dans laquelle la proportion de lumière bleue serait réduite». 

 

À propos o.abbes