Home » Culture » Le comédien Sid Ali Kouiret a définitivement quitté la scène
Le comédien Sid Ali Kouiret a définitivement quitté la scène

Le comédien Sid Ali Kouiret a définitivement quitté la scène

Le comédien Sid Ali Kouiret, grande figure du cinéma et du théâtre Algériens est décédé, dimanche après-midi, à l’hôpital à Alger des suites d’une longue maladie à l’âge de 82 ans, a annoncé la famille du défunt. Il avait été admis, il y a un mois, à l’hôpital d’Ain Naadja où il a dû subir plusieurs interventions chirurgicales.

Né le 3 janvier 1933 à Alger, Kouiret avait marqué l’histoire du cinéma Algérien dès les premiers moments de l’indépendance nationale en se produisant dans plusieurs grands films dont « L’opium et le bâton », « Chronique des années de braise » ou encore « Décembre ».

Il avait fait ses débuts au théâtre, dans les années 50, après avoir rencontré le grand acteur, Mustapha Kateb, qui dirigeait une troupe de comédiens.

Entre 1951 et 1955, il a joué à Berlin avec la troupe EI-Mesrah EI-Djazairi puis dans des cafés Parisiens, avant de prendre part au 2ème Festival de la jeunesse et des étudiants pour la paix à Bucarest (Roumanie).

En compagnie de Mohamed Boudia, Hadj Omar et Missoum Nourreddine Bouhired, il rejoint, en 1958, la troupe artistique créée par le FLN pour sensibiliser l’opinion internationale au combat du peuple Algérien contre le colonialisme.

Après l’indépendance, il obtient le premier rôle à l’écran dans l’adaptation pour la télé par Mustapha Badie de la pièce « Les Enfants de la Casbah » de Abdelhalim Raïs (1963), mais c’est son rôle dans « L’Opium et le Bâton » (1970) d’Ahmed Rachedi, où il campe un jeune maquisard, qui le consacrera au cinéma. 

Il a été également été remarqué dans « Décembre » (1971) de Mohamed Lakhdar Hamina, suivi de beaucoup d’autres films Algériens et étrangers dont le « Retour de l’enfant prodigue » (1976) de Youssef Chahine et « Destins sanglants » (1980) de Kheiri Bichara.

Sis Ali Kouiret a également joué dans deux adaptations de romans de l’écrivain Yasmina Khadra: « Morituri » réalisé par Okicha Touita en 2007, et « Llob and co », une série réalisée par Bachir Derrais en 2012.

Sa dernière contribution au cinéma a été marquée par sa participation, en tant que producteur, du film « Mista », un long métrage réalisé par Kamel Laïche, sorti en janvier dernier. 

About redaction

Comments are closed.

Scroll To Top