Home » Actualité » La société civile, conviée en partenaire incontournable, à des réunions pour des projets d’intérêt général : Que les choses sérieuses commencent.
La société civile, conviée en partenaire incontournable, à des réunions pour des projets d’intérêt général : Que les choses sérieuses commencent.

La société civile, conviée en partenaire incontournable, à des réunions pour des projets d’intérêt général : Que les choses sérieuses commencent.

002 La direction de l’environnement de Sidi-Bel-Abbès a tenu une séance de travail cet après midi du 16 Juin en son siège, cette réunion de travail qui sera suivie par d’autres, a été présidée par son directeur nouvellement nommé à ce poste et à laquelle ont eu à assister les représentants de la société civile, des associations de la protection de l’environnement et le responsable du bureau d’études « ECOVERT » de Tlemcen chargé de la réhabilitation du jardin public de la ville de chef-lieu de Wilaya.

Les chargés de cette opération ont présenté à l’assistance, à l’aide d’une vlcsnap-2014-06-16-22h23m16s127 projection data-show l’état de situation des lieux existants et les différents points pouvant bénéficier d’une intervention, un constat assez exhaustif des grands problèmes qui se pèsent au niveau du jardin public dans ses espèces tant naturels que productifs, c’est ainsi que la superficie totale du jardin public, qui est de 8 hectares a été scindée en deux parties à savoir 4 hectares et 25 ares seront réservés pour des infrastructures vitale pour ce seul poumon de la ville et qui sont, une piscine, un mini Zoo, une pépinière, un mini C.E.T de compostage (l’actuel stade), ainsi qu’une aire de jeux et des jets d’eau, quant aux autres 4 hectares et 25 ares restants, ils seront exclusivement réservés à la conservation de la végétation existante et de tout l’écosystème relatif à sa flore.

vlcsnap-2014-06-16-22h19m10s21 C’est ainsi que Mr Fizazi Guendouz, membre élu auprès de l’assemblée populaire Communale de la ville de Sidi-Bel-Abbès, chargé du jardin public, a été désigné par la société civile de cette même ville de veiller à la réhabilitation de chaque carré du jardin public et de son aspect et de le rendre à son état initial sinon mieux vu que ces prérogatives sont conformes à ses compétences professionnelles et ses multiples expériences acquises sur le terrain.

Notons enfin, que lors de ce premier contact entre le bureau d’étude  006retenu et les membres de l’assistance, un franc dialogue s’est installé le tout dans un climat de confiance et de respect mutuel, chacun est allé par ses idées, lors de ce premier contact, vers l’urgence et la nécessité de faire renaitre le jardin public de ses cendres et de l’extirper définitivement de l’état d’abandon dans lequel il était plongé, citons à titre d’exemple que parmi les principaux points traités relatifs à la réhabilitation de ce grand poumon de la ville, la réhabilitation des ruisseaux après avoir procédé au curage des puits, crée une pépinière, affecter et former le personnel pour créer une EPIC du jardin public, aménager des espaces de divertissement et de détente, assurer la sécurité des personnes et des biens à l’intérieur de l’enceinte du jardin…etc…

vlcsnap-2014-06-16-22h17m26s214 Pour conclure, signalons que les représentants de la société civile en commun accord avec Mr Fizazi, président de la commission de l’environnement de l’APC, ont déclaré ouvertement que la sonnette d’alarme a été tirée sur les maux innombrables qui accablent la ville et en particulier le jardin public, de ce fait il a avancé plusieurs propositions à savoir :

1-    La gestion du jardin public reste un élément fondamental duquel découle toute réussite ou échec, plus quantitatif et qualitatif et bien entendu l’implication des associations avec la commune pour qu’ils prennent en charge les préoccupations du citoyen pour l’amélioration de son cadre de vie.

2-    Instaurer une administration, un gardiennage, réhabiliter la pépinière – Réseau de défense contre les incendies. – Eviter le maximum d’éclairage – Intensifier les plantations avec identification afin de créer un micro climat (ombrage) – Le mini zoo les fontaines – les toilettes, l’infirmerie les sentiers en terre battue. – Créer des canaux de ruissellement d’eau (rivières) – Aménager l’entrée principale – – éliminer les fosses septiques .en créant un réseau d’évacuation des eaux usées.des sanitaires.

 

3-    Réintroduire les espèces nobles qui existaient. – Restaurer les cascades, les statues , la 004 pergola , le jet d’eau – Extraire des allées principales en bitume et les remplacer par le pavé récupéré après exécution des travaux du tramway (grand boulevard du centre ville allant du jardin jusqu’ ‘au petit vichy).

 

4-    Bon nombre de propositions ont fait l’objet d’annulation telle que la clôture du jardin et autre.

 

 La première séance fut levée vers 17h 45mn.

O. Abbas

 

About Abbes.O

Comments are closed.

Scroll To Top