Home » Culture » Les festivités du Mawlid Ennabaoui dans le sud Algérien
Les festivités du Mawlid Ennabaoui dans le sud Algérien

Les festivités du Mawlid Ennabaoui dans le sud Algérien

Le Mawlid ennabaoui 2014 de sidi bel abbes  à Timimoun en passant par Taghit , Beni Abbes, Adrar, Zaouite Kounta, Reggane .

Ma première étape après un long  parcours   de plus de 700 km a été la merveilleuse ville de Taghit , ses dunes de sables,  la palmeraie et Oued Zalfana.

Djebel Baroun est une imposante falaise qui domine la vallée et le ksar de Taghit. Perché sur ce Djebel, on aperçoit  les traces du « Fort de L’éperon » ancien poste militaire français. C’est au cœur des ruines de l’ancien Ksar Baroun que des vues exceptionnelles et imprenables sur le village de Taghit et ses environs, s’offrent aux yeux émerveillés du visiteur. La grande dune de Taghit est une des plus hautes dunes du monde puisque qu’elle culmine à environ 190 mètres d’altitude.

PIC_1671                           PIC_1700

Le lendemain je reprends la route pour me diriger vers  Béni-Abbes ou une très grande cérémonie est organisée depuis des siècles dans l’actuelle grande place des Martyrs de cette commune communément connue sous l’appellation de «Masria». La «Fezaâ», cérémonie durant laquelle des centaines de membres de troupes de «baroud» des différentes localités de la wilaya de Béchar se donnent la réplique, la veille de la célébration du Mawlid Ennabaoui, est la principale attraction de cette fête religieuse à Beni-Abbès. Je n’ai pu passer la nuit dans cette localité par manque de structure d’hébergement, ce qui m’a obligé de prendre la route pour Adrar avec une pause diner a Karzaz.

PIC_1713  PIC_1711

PIC_1712PIC_1716

Le lendemain, jour du Mawlid    une ambiance particulière par des chants à la gloire du Prophète. Ce moment festif est une tradition bien établie et bien ancrée.

DSC01352DSC01372DSC01347                           DSC01356

En attendant la grande fête du sboue qui aura lieu a Timimoun, j’ai décidé de continuer ma promenade vers Règgane situé à 160 km d’Adrar en faisant une halte a Zaouiate Kounta , sans pour autant vous dire que je n’ai été que déçu par le laisser aller de nos responsables ou le béton remplace les anciens Ksours .

DSC01394troupeau de chameaux

 

La veille du sboue je reprends la route de Timimoun qui sépare Adrar de 190 km

La célébration du S’boue , comme chaque année et comme de coutume et de  tradition,  c’est tenu le lundi 14 janvier2014 dans tout le pays mais spécifiquement  à Timimoune ou Les préparatifs de cette cérémonie  pour accueillir les milliers de visiteurs des différentes régions et de pays étrangers.

DSC01423DSC01466 DSC01481DSC01488

La veille du 6 eme jour  tout ce beau monde affluent vers  un lieu nommé Massine  ou une très grande fête est animé par différents groupes  sous le rythme saccadé des bendir et des galal. La grande fête du «S’boue » ( la veille du 7eme jour) débute par un imposant rassemblement sur la place principale de Timimoun ou dès le matin une très  grande Fantasia , marquant ainsi le coup d’envoi des festivités du Mawlid Ennabaoui. Les différents archs et zaouïa de la région s’identifient et se reconnaissent en brandissant des étendards ou l’en peut reconnaitre chaque tribus Des chants et danses folkloriques animent la ville. . Comme de coutume la clôture débute par un  rassemblement qui se tient entre les deux prières de l’Asr et du Maghreb . Le grand rassemblement de l’ensemble des zaouïas, ksour et tribus de différents walis (saints) de toute la région se déroule, cependant, à la «Hofra», où se trouve la célèbre zaouïa de Sidi Elhadj Belkacem.Le regroupement du chef-lieu se termine par «Douâa», et la lecture de «sourate Fatiha» et trois coups de baroud tirés collectivement.

DSC01494DSC01491

Une urbanisation anarchique de  toute les villes du Sud y compris Timimoun qui, a mon avis, ne fait que se clochardiser.

 

Boudjakdji  Mohamed.

 

 

About Mohamed Boudjakdji

Comments are closed.

Scroll To Top